“Je suis engagée depuis longtemps pour que la gestion de notre eau ne soit plus déléguée à des entreprises privées car elles ne se soucient ni de l’entretien des réseaux, ni du respect de l’environnement ou d’une tarifi cation juste. La création de la régie publique de l’eau sur notre territoire est une victoire fragile face aux multinationales. C’est pourquoi je soutiens le programme L’Avenir en commun, qui propose que l’accès à l’eau et à l’assainissement de qualité pour toutes et tous soit inscrit dans la constitution.”

Catherine Carré,
membre de l’association Aggl’eau publique Val d’Orge

“Continuer avec des politiques d’austérité, machines à fabriquer de la dette, c’est condamner nos communes à voir leurs ressources amputées. Avec pour conséquence une hausse des impôts locaux et des frais pour les parents d’élèves, un encadrement des activités périscolaires en baisse, une tension des services publics de proximité… Le programme L’Avenir en commun porté par Charlotte Girard est une alternative claire et chiffrée pour relancer l’économie, notamment par l’investissement et la consommation grâce à la transition écologique, et donner de l’air aux communes.”

Nicole Estève,
conseillère municipale Place au Peuple à Sainte-Geneviève-des-Bois

“Les solutions proposées par la France insoumise dans son programme L’Avenir en commun sont, à mes yeux, les seules capables de répondre aux cinq urgences majeures de notre temps : la baisse du chômage, la réduction des inégalités, la lutte contre la financiarisation de l’économie, la transition écologique, et la refonte des traités européens. Et sur la 10e circonscription, Charlotte Girard est la seule candidate qui portera haut et fort ces valeurs à l’Assemblée nationale.”

Dominique Vincent,
retraité de l’Education nationale

“Le programme L’Avenir en commun propose une vraie réforme de l’enseignement car il a été rédigé avec des enseignants qui connaissent bien les problèmes de l’école. Pour en fi nir avec les classes trop chargées, il prévoit la limitation du nombre d’élèves à 20 par classe et pour un meilleur enseignement, des professeurs spécialisés dans chacune des disciplines. Cela s’accompagne d’une augmentation des rémunérations qui permettra d’attirer des scientifiques, aujourd’hui très peu représentés en primaire.”

Martine Krief,
enseignante

“J’encadre des jeunes au sein de clubs de rugby et d’associations depuis plus de 40 ans et j’ai vu se détruire les réseaux d’éducation populaire et réduire comme peau de chagrin les moyens pour les clubs et les associations. Les gouvernements successifs sont les auteurs de ce crime contre la jeunesse et le député actuel a utilisé sa fonction au service de sa propre carrière. Rester silencieux, ce serait se rendre complice. Avec Charlotte Girard un peu d’air frais pourra entrer à l’Assemblée… Pour l’avenir de nos jeunes !”

Pierre Lecomte,
responsable associatif et éducateur sportif

“La détérioration des services publics au profit d’une recherche de rentabilité me semble dramatique. Les services publics jouent un rôle essentiel dans la société en garantissant un accès équitable aux droits. Les réduire revient à accroître l’individualisme et rendre notre vie plus compliquée, notamment parce qu’il est illusoire de discuter avec une entreprise qui vise le seul profit. Je voterai pour le programme de L’Avenir en commun car il renforce l’intervention de l’Etat et améliore donc l’égalité et la fraternité entre les citoyens.”

Anic Perriaud,
retraitée de la fonction publique territoriale,
ancienne conseillère municipale

Ma chaine YouTube

Instagram